Septembre 2015

On en voit plus beaucoup. Des vieux bars de quartier. Des vrais bistrots.

Ils se font souffler, écarter, par les plus grands. Un peu comme ces énormes supermarchés qui supplantent les petites épiceries. Pourtant, ils sont de réels vecteurs pour la vie de quartier, la mixité sociale, l'entraide, l'humanité.

Au coin de la rue de Noisy le Sec et d'un petit passage, à Bagnolet, Amara continue à ouvrir son troquet, tous les jours de toute l'année. Toujours avec le sourire, toujours avec entrain. C'est "Le Bar des Artistes".